Israël : Un « Guantanamo » dans le désert du Néguev ?
International

Israël : Un « Guantanamo » dans le désert du Néguev ?

En plein cœur du désert de Néguev, à une trentaine de kilomètres de Gaza, se trouve le camp de détention israélien de Sde Teiman. Plusieurs organisations non gouvernementales (ONG) israéliennes dénoncent les conditions « inimaginables » dans lesquelles sont détenus des Palestiniens et ont saisi la justice pour exiger la fermeture du site.

Un chirurgien israélien a témoigné auprès de France Infos après avoir passé une heure sur place à la demande de l’armée. Il décrit un endroit où les detenus ne sont pas traités comme des êtres humains. “Ils n’ont pas de nom, ils sont disposés en deux rangées avec entre 15 et 20 personnes attachées, allongées sur des lits sans pouvoir bouger, les yeux bandés et nus”, rapporte-t-il.

Selon Nadji Abbas, membre d’une ONG locale, plusieurs prisonniers détenues au camp seraient mortes. Il compare même la situation à celle de Guantanamo : “Là-bas, vingt ans pour perdre 20 personnes ; ici six mois pour 40 morts”. Une affirmation qui soulève des questions alarmantes sur ce qui se passe réellement derrière les murs du camp.

Tsahal défend ses pratiques en affirmant que le menottage est effectué selon le niveau de risque et l’état de santé des détenus. Dans une enquête réalisée par CNN le 11 mai dernier, l’armée indique qu’elle n’a connaissance d’aucun incident lié à un menottage illégal. Elle assure également que toute allégation contre ses soldats fait l’objet d’un examen minutieux.

Les critiques s’intensifient toutefois autour du traitement réservé aux Palestiniens dans ce lieu isolé du monde extérieur. Les voix s’élèvent pour demander plus de transparence et surtout un respect fondamental des droits humains dans cette zone controversée gérée par Israël.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer