Géorgie : le président du Parlement signe la loi sur l'influence étrangère qui entre en vigueur malgré les protestations
International

Géorgie : le président du Parlement signe la loi sur l’influence étrangère qui entre en vigueur malgré les protestations

Le président du Parlement de Géorgie, Chalva Papouachvili, a annoncé avoir signé une loi controversée sur l’influence étrangère. Cette législation impose des restrictions sévères aux organisations non gouvernementales et aux médias qui reçoivent plus de 20% de leur financement depuis l’étranger.

La loi est entrée en vigueur après que le parti au pouvoir, le Rêve géorgien, ait contourné le veto de la présidente Salomé Zourabichvili. Les États-Unis et l’Union européenne ont critiqué cette mesure, affirmant qu’elle pourrait éloigner la Géorgie de son objectif d’intégration à l’UE.

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues pour protester contre la loi pendant près de deux mois. Plusieurs ONG et médias prévoient de contester ce texte devant les tribunaux nationaux et internationaux.

L’adoption définitive de cette loi survient alors que des élections législatives cruciales approchent en Géorgie. Ces scrutins seront déterminants pour l’avenir démocratique du pays caucasien.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer