Les Maldives demandent à l'Inde de retirer ses soldats d'ici au 15 mars
InternationalPolitique

Les Maldives demandent à l’Inde de retirer ses soldats d’ici au 15 mars

Le président des Maldives Mohamed Muizzu a pris une décision importante concernant la présence militaire étrangère sur son territoire. Lors d’une annonce faite à la presse ce dimanche 14 janvier, un événement notable a été rapporté par l’un de ses proches collaborateurs.

Le président a formulé une demande explicite à l’Inde concernant ses troupes déployées dans l’archipel. Il a requis le retrait des soldats indiens, qui sont au nombre d’une centaine, et ce, avant une date butoir bien précise.

Cette date limite, fixée au 15 mars, a été établie au cours de pourparlers qui se sont tenus le dimanche même. Des discussions ont eu lieu entre des représentants maldiviens et des responsables indiens, soulignant l’importance de cette échéance.

L’information a été communiquée par Abdulla Nazim Ibrahim, le secrétaire à la politique publique de Mohamed Muizzu. Ce dernier a joué un rôle clé dans la transmission des détails de cette requête aux médias.

L’agence de presse AFP a rapporté les propos d’Ibrahim, contribuant ainsi à la diffusion internationale de cette nouvelle. Cela marque un moment significatif dans les relations entre les Maldives et l’Inde.

Cet acte diplomatique pourrait avoir des répercussions sur les relations bilatérales entre les deux pays. L’archipel des Maldives, situé dans l’océan Indien, occupe une position stratégique, et le retrait des troupes indiennes pourrait signaler un changement dans la dynamique régionale.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer