International

UE: le chef de la diplomatie dénonce une injustice après la condamnation d’Aung San Suu Kyi

Le junte birmane a condamné l’ex-dirigeante du gouvernement civil Aung San Suu Kyi à une nouvelle peine de prison de six ans pour des charges de corruption. Une nouvelle condamnation dénoncée par le chef de la diplomatie de l’Union européenne, Josep Borrell, ce lundi.

« J’appelle le régime birman à la libérer immédiatement et sans condition, ainsi que tous les prisonniers politiques, et à respecter la volonté populaire », a déclaré M. Borrell dans un tweet.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer