International

Tensions au Sri Lanka : Les États-Unis mettent en cause la Russie

Hier dimanche, au Sri Lanka, des milliers de manifestants, ont contraint le chef de l’État, Gotabaya Rajapaksa, à prendre la fuite depuis la résidence présidentielle et à annoncer sa démission la semaine prochaine. Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken, a donné les raisons de cette crise dues en partie par restrictions imposées par la Russie aux exportations de céréales ukrainiennes.

« Nous voyons l’impact de cette agression russe se manifester partout. Elle a peut-être contribué à la situation au Sri Lanka. Nous sommes préoccupés par les implications dans le monde entier», a déclaré M. Blinken lors d’une conférence de presse à Bangkok.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer